Nos années sauvages de Karen Joy Fowler








KAREN JOY FOWLER
EDITIONS 10/18 - PARU EN 2017 - 356 PAGES


Il était une fois deux sœurs, un frère et leurs parents qui vivaient heureux tous ensemble. Rosemary était une petite fille très bavarde, si bavarde que ses parents lui disaient de commencer au milieu lorsqu'elle racontait une histoire. Puis sa sœur disparut. Et son frère partit. Alors, elle cessa de parler… jusqu'à aujourd'hui. C'est l'histoire de cette famille hors normes que Rosemary va vous conter, et en particulier celle de Fern, sa sœur pas tout à fait comme nous…


Ma chronique :

J'avais lu énormément d'avis positifs sur ce roman lorsqu'il est sorti en grand format, je n'ai donc pu résister lorsqu'il est sorti en format poche pour me jeter dessus ! Et vous voulez en connaître mon ressenti? Vraiment? J'en suis retournée, estomaquée, troublée, tant d'émotions me sont tombées dessus sans crier gare lors de ma lecture que je n'arrive d'ailleurs pas à me sortir l'histoire de Rosemary de la tête... Rosemary Cooke qui a une sœur jumelle et un frère formidables, des parents aimants, jusqu'au jour où tout bascule... Notre héroïne n'a alors que 5 ans, avec un caractère bien trempée, contre l'injustice et jalouse. Ses souvenirs sont flous car elle était si jeune mais, et si c'était de sa faute? Et si c'était elle qui avait détruit sa famille, l'amour qu'ils se portaient et le silence, si pesant qui c'est depuis installé? Le récit est un va et vient entre passé et présent, Rosemary a toujours beaucoup parlé, elle suit donc le conseil de ses proches qui lui ont toujours de commencer son histoire au milieu, mais il n'est pas possible pour le lecteur de tout comprendre, alors elle nous montre des flash back de sa vie. Le style d'écriture de l’auteure est extrêmement riche, avec beaucoup de références psychologiques et scientifiques en citant des grands noms du milieu et leurs recherches/découvertes, avec des mots nouveaux qui nous donnent à réfléchir et surtout à les chercher dans un dictionnaire ! Le thème de la famille et de l'amour qu'on peut y trouver sont abordés avec brio, à travers pourtant une famille peut ordinaire. J'adore les romans qui nous rendent "plus intelligents" tout en nous divertissant. Même si divertissant n'est pas le meilleur qualificatif pour désigner ce roman, loin de là... Poignant conviendrait comme et surtout, sensibilisant. Alors, si j'ai été tant touché par cet ouvrage, pourquoi n'est-il pas coup de cœur? Car je n'ai pas accroché à notre personnage principal avant au moins la moitié du récit... Sa distance, sa froideur, m'ont rebuté, pourtant son histoire m'intriguait, je voulais la connaître et devenir son amie mais je ne la comprenais pas toujours, j'ai eu du mal jusqu'à parfois me dire que je m'ennuyais et passais à côté de l'ouvrage... Mais, des événements ont changé le cours de mes pensées ainsi que mon opinion sur Rosemary ! Je ne vous révélerai rien de l'intrigue, rien, car j'en ai d'autant plus savourer les surprises lorsque je les ai découverte. Je vous dirai uniquement que ces surprises m'ont d'abord rebuté pour m'intriguer et ensuite finir par me révolter (celles et ceux qui l'ont lu me comprendront peut-être?). La violence animale est un sujet qui me donne des nausées et une boule coincée dans la gorge par la haine que je ressens envers ces tyrans sans cœur. Fern, la sœur de Rosemary va prendre une part de votre cœur en vous touchant. Lowell, le frère aîné m'a marqué par son caractère extrêmement fort et courageux. Les parents Cooke m'ont parfois fait sourire, parfois dégoûtée. Mais c'est en connaissant le passé du présent que j'ai appris à modérer mes opinions, à les rendre plus juste face à ces personnages qui ont tous une part de personnalité dans cette aventure. Je me rends compte que mon avis est un peu chaotique, je peux juste vous dire qu'arrêter de lire des livres toujours abrutissants, parfois il est plus nécessaire de lire des romans comme celui-ci pour être conscient du monde dans lequel on vit, cela devient même urgent. Rosemary utilise son vécu pour nous compter la réalité de notre monde, régit par l'argent et surtout par le silence. Bravo à l'auteure pour le chef d'oeuvre qu'elle signe, non ce n’est pas un coup de cœur mais bien un coup au cœur qui restera très longtemps gravé dans ma mémoire.

14 commentaires:

  1. Eh bien ! Ça donne envie de craquer très vite pour ce livre :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me tente depuis sa sortie en grand format, mais j'hésitais à cause des rares critiques mitigées. Tu m'as convaincue de le lire, mais je le prendrais surement en poche !

    RépondreSupprimer
  3. Wow. Ton avis me donne encore plus envie... La sortie en poche me parle beaucoup. Faudrait vraiment que je me lance !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne savais pas qu'il était sorti en poche, et j'en ai entendu tellement de bien que je ne sais pas si je vais pouvoir résister !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas mais ça pourrait éventuellement me plaire. Merci pour la découverte je le note ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Ta chronique est magnifique !!! :o Je vais demander à maman si elle veut bien me l'acheter pour que je puisse le lire le plus vite possible !!

    RépondreSupprimer
  7. Oh il me tente depuis sa sortie en grand format ! Et je ne savais même pas qu'il était sorti en poche ! Merci pour ta chronique :D

    RépondreSupprimer
  8. Faut vraiment que je le lise celui-là, je n'ai vraiment plus d'excuses !

    RépondreSupprimer
  9. Très bel avis ! Il donne vraiment envie de craquer pour ce livre :)

    RépondreSupprimer
  10. Ta conclusion est très touchante... Je ne connaissais absolument pas ce roman, mais le voilà noter ! Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
  11. Ton avis donne carrément envie de craquer. Ce livre m'intrigue énormément depuis sa sortie, il est temps que je saute le pas pour voir ce qu'il a dans le ventre je crois ^^

    RépondreSupprimer
  12. Je ne connaissais pas, je vais le noter pour penser à l'acheter plus tard :)

    RépondreSupprimer

Merci pour ta réaction littéraire !